img_pg




img_affiche kaboom img_RSS

Lecteur non fonctionnel



Télécharger au format mp3


Trêve de plaisanterie, l’heure est grave. Il faut impérativement rassurer nos fans. Faire taire certaines vilaines rumeurs. Sécher les larmes de toutes ces femmes qui chaque jour nous attendent devant chez nous dans leur plus simple appareil. Faire réapparaitre sur leur minois le sourire de l’allégresse juvénile. Non, rassurez vous, Vincent n’est pas enfermé dans un univers parallèle. Non Vincent n’est pas piégé par un vortex spatio temporel. Il est bel et bien vivant et parmi nous, dans notre monde, notre réalité. Même si une fois encore, il manque à l’appel de Kaboom.

Mea culpa, tout est de ma faute. J’avais encore ourdi contre lui, oubliant le jour de l’enregistrement les micros. C’est donc moi le coupable qui l’ai empêché de parler alors qu’il avait vu tous les films. Pour venir à Kaboom et répondre à l’appel de ses admirateurs, il en avait pourtant fait des efforts. Il avait quitté durant plusieurs jours son pays lointain, où seul peut être DRAGON 2 passe le samedi soir dans une salle. Pour prendre le temps de voir tous les films, il avait même trouvé un logement dans le manoir d’un brave couple de vieux nobliaux de la banlieue sud de Paris.

A vrai dire, après tant de semaines d’isolement, loin de ce monde, tel l’extraterrestre d’UNDER THE SKIN, toute cette agitation urbaine l’a sur le coup effrayé. Le pauvre, il en a perdu le rythme. Et le goût aussi, semblerait-t-il. Pendant ces quelques jours, il a donc été rongé par la mélancolie. Comme LA PRINCESSE KAGUYA, Vincent a eu beau faire tous les efforts du monde pour se réadapter, rien n’y faisait. Il ne s’est pas senti à sa place parmi ces banlieusards certes bienveillants mais un peu obtus et snobs. En véritable BIRD PEOPLE, son esprit chaque soir prenait son envol, vagabondant hors de sa prison citadine vers les vertes contrées luxembourgeoises. Il revoyait la petite église, la petite mairie, la grosse banque, la salle des fêtes municipales semblable au dancing de JIMMY’S HALL. Malgré tout, il était décidé à supporter l’épreuve, à aller voir tous les films (même LE PROCES DE VIVIANE AMSALEM) pour pouvoir enregistrer Kaboom.

Malgré tous ces efforts, malgré les supplications d’Erwan qui ne nous supporte plus Nicolas et moi, Vincent n’a pas pu enregistrer à cause de ma seule négligence. Qu’il veuille bien me pardonner. Sa place l’attend toujours. Notre tyran préféré nous manque. Kaboom ne saurait être Kaboom sans l’un de ses kaboomers.


Frédéric Mercier


Programme :
(sélection du 18/06/2014 au 16/07/2014)

. DRAGONS 2 de Dean Deblois
. UNDER THE SKIN de Jonathan Glazer
. JERSEY BOYS de Clint Eastwood
. LE CONTE DE LA PRINCESSE KAGUYA de Isao Takahata
. BIRD PEOPLE de Pascale Ferran
. JIMMY'S HALL de Ken Loach
. BLACK COAL de Diao Yi'nan
. LE PROCÈS DE VIVIANE AMSALEM de Ronit Elkabetz et Shlomi Elkabetz

Rétrospective :
-

Invité :
Erwan DESBOIS
"Ciné partout tout le temps"

Durée :
01H48


img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche  


Vos commentaires (0) - Rédiger 1 en attente



img_K
img_pd