img_pg




img_affiche kaboom img_RSS

Lecteur non fonctionnel



Télécharger au format mp3


Duel au sommet : MAD MAX FURY ROAD affronte COMME UN AVION, George Miller envoie des bourre pifs à Bruno Podalydès. Les bolides post apocalyptiques poursuivent les kayaks des rivières de notre enfance. On vrombit et on s’assoupit.

Deux rythmes s’affrontent dans ce Kaboom sans langue de bois ; deux manières d’envisager le cinéma, deux économies, deux personnalités donc. Celles – communes (voyez ils sont déjà une équipe) de Nicolas et Erwan : les « frères bourrins » comme on les appelle déjà, ces hardos siphonnés du bulbe, sans tact qui aiment se pavaner avec leur muselière dans des costumes en cuir. Dépourvus de toute délicatesse, ils aiment à s’exciter toute la journée sur les durites, les filles rasées de près et les grosses guitares. Ces symboles de la virilité à l’ancienne n’attendent au fond qu’une chose de notre mère cinéma : de l’action, de l’action et encore de l’action.

Et puis en face : il y a la mienne, toute en force tranquille, ronde, calme, déjà quinqua, voire paresseuse : ringarde aussi diront les vilains automobilistes. Passéiste en tout cas très certainement, (re)tournée en extase sur le passé idéalisé, vers le cinéma naturaliste de Renoir et les chansons de Charlélie Couture. Le cinéma serait à mes yeux une guinguette où venir se détendre et boire un coup, un coin de paradis à deux pas de chez soi où l’on peut se rendre aisément pendant ses RTT et y admirer le postérieur des jeunes filles en écoutant les Grosses Têtes.

Bref, comme vous l’aurez compris, ce Kaboom c’est un peu le combat des petits conards face au vieux con.

Deux tempéraments s’y font face sans aucun Vincent Quénault pour arbitrer, distribuer des points, couper la parole quand ça lui déplait, nous faire dire ce qu’il l’importe. Un Kaboom sans tabou, où chacun peut enfin dire ce qu’il pense et révéler les tréfonds secrets de son âme.

Où Nicolas donc confesse enfin ses fantasmes sexuels pour les robots, mais en costumes de préférence (mixte savant d’EX MACHINA et de LOIN DE LA FOULE DECHAINEE). Où Erwan tombe enfin le masque syndicaliste et révèle sa hantise pour LA LOI DU MARCHÉ telle que fixée par Vincent dans la charte inaugurale du grand Kaboom. Une émission où enfin je peux ne parler que de moi, de moi et de moi et évoquer TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE. Bref, un Kaboom d’exception où les langues se délient enfin, où chacun se révèle tel qu’il est. Il fallait bien avoir viré Vincent pour obtenir d’une émission de critiques quelques instants de vérité.


Frédéric Mercier


Programme :
(sélection du 01/05/2015 au 09/06/2015)

. MAD MAX : FURY ROAD de George Miller
. COMME UN AVION de Bruno Podalydès
. À LA POURSUITE DE DEMAIN de Brad Bird
. TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE de Arnaud Desplechin
. LOIN DE LA FOULE DÉCHAÎNÉE de Thomas Vinterberg
. EX MACHINA de Alex Garland
. LA LOI DU MARCHÉ de Stéphane Brizé
. LA TÊTE HAUTE de Emmanuelle Bercot

Rétrospective :
-

Invité :
-

Durée :
01H50


img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche  


Vos commentaires (0) - Rédiger 2 en attente



img_K
img_pd