img_pg




img_affiche kaboom img_RSS

Lecteur non fonctionnel



Télécharger au format mp3


Un Kaboom sans Vincent, c’est un peu comme Les Grosses Têtes sans Philippe Bouvard, le Masque et La Plume sans Jérôme Garcin, Inside The Actor’s Studio sans James Lipton, Les Chiffres et Les Lettres sans Laurent Romejko, Fort Boyard sans les tigres, une émission culinaire sans l’adjectif « gourmand », un film de Terence Malick sans travelling, un de mes éditos sans avoir l’impression que je rame à trouver une idée. Bref, c’est comme le fromage sans odeur, ça n’a pas de sens.

Et pourtant dans ce Kaboom, vous entendrez Nicolas s’efforcer d’être à la hauteur de notre camarade absent : tenter donc de prendre un drôle d’accent du sud avec sa gouaille du Nord, vous reprendre la parole quand il n’est pas de votre avis, présenter avec dédain un film qu’il n’aime pas et réussir à parler de cinéma classique et de John Ford à propos des CROODS et, au détour d’une critique de PERFECT MOTHERS, ouvrir une parenthèse improbable pour rappeler que Naomi Watts n’est ni Catherine Deneuve, ni Juliette Binoche et qu’Anne Fontaine ne s’appelle pas Jane Campion.

En fait, Nicolas ayant tellement cherché à remplacer Vincent, il s’agit plutôt d’une émission sans Nicolas. Pas de sarcasmes donc, aucune prise de bec avec votre serviteur, aucune attaque du cinéma parisien, aucune analyse d’OBLIVION au travers d’une généalogie complète de la science-fiction des Grecs à nos jours. Aucune réaction extatique et jouissive sur la beauté de l'ultra violence de PIETA (pas assez violente peut être à ses yeux). Et surtout : aucun courrier des lecteurs.

Nicolas, n’ayant donc pas été là, j’ai cherché à le remplacer à mon tour, m’extrayant donc de ce Kaboom. Pas d’avis blasés et pisse froid donc, pas de mots compliqués que je venais tout juste de trouver dans le dico avant l’enregistrement, pas de mauvaise foi ni d’excès de subjectivité, pas de rubrique « Conseils » d’une durée excédant l’intégrale des Feux de l’Amour en mode « ralenti ». Pas non plus de rappel insistant sur chacun des films de Steven Soderbergh tout en omettant évidemment de parler de celui de la quinzaine qui nous intéresse : EFFETS SECONDAIRES.

Notre complice Erwan Desbois de Cine-Partout-Toutletemps s’est donc retrouvé à faire l’émission seul. Aux dernières nouvelles, il n’était pas d’accord avec lui-même concernant son avis sur LA BELLE ENDORMIE. Étant absent, c’est aussi lui qui aura écrit cet édito pour me remplacer. Pour toutes récriminations, veuillez donc lui écrire !

Merci !


Frédéric Mercier (ou son remplaçant, allez savoir)


Programme :
(sélection du 03/04/2013 au 16/04/2013)

. OBLIVION de Joseph Kosinski (Ecouter)
. EFFETS SECONDAIRES de Steven Soderbergh (Ecouter)
. PIETA de Ki-duk Kim (Ecouter)
. LES CROODS de Kirk Demicco et Chris Sanders (Ecouter)
. PERFECT MOTHERS de Anne Fontaine (Ecouter)
. LA BELLE ENDORMIE de Marco Bellocchio (Ecouter)

Rétrospective :
-

Invité :
Erwan DESBOIS
"Ciné partout tout le temps"

Durée :
01H12


img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche   img_affiche  


Vos commentaires (0) - Rédiger 2 en attente



img_K
img_pd