img_pg




img_affiche kaboom img_RSS

Lecteur non fonctionnel



Télécharger au format mp3


Le 07/04/2012 -

Kurosawa avait réussi dans les années 70, en pleine guerre froide, à faire remporter (grâce à DERSOU OUZALA) un Oscar américain à une production soviétique. Il pouvait bien réunir le temps d’un nouveau Kaboom, Nicolas Kunc, l’admirateur de « chanbara » et Frédéric Mercier, le fan de films contemplatifs indéchiffrables.

En 1950, rappelons que c’est déjà grâce à lui, avec RASHÔMON, que l’occident se passionne pour le cinéma japonais. Kurosawa connaissait par ailleurs si bien la culture occidentale qu’il adapta mieux que les anglo-saxons les pièces de Shakespeare (LE CHATEAU DE L’ARAIGNÉE ; RAN) , mieux que les français les écrits de George Simenon (UN CHIEN ENRAGÉ) et mieux que les russes leurs grands écrivains (L’IDIOT ; LES BAS FONDS ; DERSOU OUZALA). Il réussit aussi à transcender le néo réalisme italien (VIVRE) et à influencer les plus grands westerns et films de science-fiction américains avec LES SEPT SAMOURAÏS, YOJIMBO, SANJURO ou encore LA FORTERESSE CACHÉE. Sergio Leone, Ingmar Bergman, George Lucas, Steven Spielberg, Martin Scorsese, Francis Ford Coppola ont payé leur dette au réalisateur de BARBEROUSSE en produisant ses derniers films dans les années 80.

Kurosawa fait partie de ces cinéastes qui ont toujours su allier le sens du spectacle aux plus hautes ambitions artistiques. Dès son premier film (LA LÉGENDE DU GRAND JUDO), réalisé en 1943, il faisait dire à son personnage principal que la technique seule ne servait à rien sans une véritable morale. Ainsi Kurosawa sut pendant soixante ans créer de manière à la fois limpide et virtuose des spectacles universels où il remettait en question les sociétés humaines tout en réussissant à miser sur l’individu.


Comme Vincent Quénault, on le surnomma L’Empereur car il sut concilier tous les goûts et tous les hommes, tous les critiques. Kurosawa fut ainsi un pont entre les cultures, les genres, entre le classicisme et la modernité. C’est peut être pour cela, pour faire comme lui, pour réussir à harmoniser la forme au fond, qu’exceptionnellement, cette émission Klassic est d’une durée « Kurosawaenne ».


Frédéric Mercier


Programme :
. Akira Kurosawa (Rétrospective)

Films proposés :
. LA LÉGENDE DU GRAND JUDO de Akira Kurosawa
. LE PLUS BEAU de Akira Kurosawa
. LA NOUVELLE LÉGENDE DU GRAND JUDO de Akira Kurosawa
. LES HOMMES QUI MARCHENT SUR LA QUEUE DU TIGRE de Akira Kurosawa
. JE NE REGRETTE RIEN DE MA JEUNESSE de Akira Kurosawa
. UN MERVEILLEUX DIMANCHE de Akira Kurosawa
. L'ANGE IVRE de Akira Kurosawa
. LE DUEL SILENCIEUX de Akira Kurosawa
. CHIEN ENRAGÉ de Akira Kurosawa
. SCANDALE de Akira Kurosawa
. RASHÔMON de Akira Kurosawa
. L'IDIOT de Akira Kurosawa
. VIVRE de Akira Kurosawa
. LES SEPT SAMOURAÏS de Akira Kurosawa
. VIVRE DANS LA PEUR de Akira Kurosawa
. LE CHÂTEAU DE L'ARAIGNÉE de Akira Kurosawa
. LES BAS-FONDS de Akira Kurosawa
. LA FORTERESSE CACHÉE de Akira Kurosawa
. LES SALAUDS DORMENT EN PAIX de Akira Kurosawa
. YOJIMBO de Akira Kurosawa
. SANJURO de Akira Kurosawa
. ENTRE LE CIEL ET L'ENFER de Akira Kurosawa
. BARBEROUSSE de Akira Kurosawa
. DODESKADEN de Akira Kurosawa
. DERSOU OUZALA de Akira Kurosawa
. KAGEMUSHA, L'OMBRE DU GUERRIER de Akira Kurosawa
. RAN de Akira Kurosawa
. RÊVES de Akira Kurosawa
. RHAPSODIE EN AOÛT de Akira Kurosawa
. MADADAYO de Akira Kurosawa

Invité :
-

Durée :
01H48

Informations complémentaires et supports

AKIRA KUROSAWA


img_affiche

Akira KUROSAWA (JAPON)

La sortie en blu-ray de "Kagemusha" chez Fox et le prix du syndicat de la critique attribué à Alain Bonfand pour son livre "Le cinéma d'Akira Kurosawa" sont autant de raisons pour revenir sur l’œuvre de celui qu'on surnommait "L'empereur du Japon"...

•   En savoir +


LA LÉGENDE DU GRAND JUDO   (1943)
SUGATA SANSHIRÔ

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : action, aventure, drame
1 h 20 min


« Chef d'oeuvre inuagural qui contient en germe le désir et le rêve d'un jeune cinéaste: savoir se libérer des contraintes de la technique pour devenir un être humain avec un grand H. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
En 1882, Sanshiro Sugata débarque dans un port japonais pour apprendre le jiu-jitsu auprès du maître Momma. Mais c'est finalement le judo, par l'intermédiaire d'un autre grand maître, qu'il choisira. Entre les deux écoles, l'affrontement sera sévère.




LE PLUS BEAU   (1944)
ICHIBAN UTSUKUSHIKU

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame
1 h 26 min


« Oeuvre de propagande et de jeunesse, inspirée de Griffith et qui eut pas mal de soucis avec la censure. Le lyrisme débordant et l'humanisme confondant du cinéaste détruit tout à priori. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Pendant la guerre, de jeunes ouvrières volontaires, qui fabriquent des lentilles de précision pour les viseurs des canons, font tout pour augmenter la cadence et améliorer la productivité.




LA NOUVELLE LÉGENDE DU GRAND JUDO   (1945)
ZOKU SUGATA SANSHIRÔ

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : action, aventure
1 h 23 min


« Souvenir lointain d'une suite ingénieuse bien qu'inférieure. Quelques scènes de bataille en plongée saisissantes. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Tokyo, fin du XIXe siècle. Cinq ans ont passé depuis les premières aventures de Sanshiro Sugata. Le vaillant judoka perfectionne son art du judo au près de Yano, son maître vénéré. Il est toujours autant épris de Sayo, la fille de l'un de ses anciens adversaires.rnMais c'est un autre vieil ennemi qui lui cause plus de soucis. Les deux frères de Gennosuke Hikagi ne rêvent que de vengeance et menacent dangereusement Sanshiro. Ce dernier devra d'abord vaincre un boxeur venu d'Amérique avant de relever l'ultime défi lancé par les deux frères : un combat pieds nus au sommet d'une montagne enneigée.




LES HOMMES QUI MARCHENT SUR LA QUEUE DU TIGRE   (1945)
TORA NO O WO FUMU OTOKOTACHI

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : aventure, drame, thriller
1 h 10 min

img_note (Nicolas KUNC)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Un seigneur en fuite, ses gardes du corps et disciples, tout déguisé en moine, doivent traverser une forêt, dans laquelle ils doivent éviter d'être capturer et amadouer les gardes-frontières.




JE NE REGRETTE RIEN DE MA JEUNESSE   (1946)
WAGA SEISHUN NI KUINASHI

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame
1 h 50 min


Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
En 1933, le professeur Yagihara est démis de ses fonctions à l'université de Kyoto par le régime militariste. Sa fille Yukie s'éprend d'un activiste antigouvernemental, Noge, qui sera arrêté puis torturé à mort. En 1945, alors que le professeur réintègre l'université, sa fille décide de vivre à la campagne, auprès des parents de Noge.




UN MERVEILLEUX DIMANCHE   (1947)
SUBARASHIKI NICHIYÔBI

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame, romance
1 h 48 min


Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Un jeune couple désargenté, Masako et Yuzo, erre dans un Tokyo en ruines, après la guerre, avec l'espoir de vivre leurs rêves sans avoir les moyens de les concrétiser.




L'ANGE IVRE   (1948)
YOIDORE TENSHI

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : policier, drame, thriller
1 h 38 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Appelé en pleine nuit à soigner un jeune gangster pour une blessure à la main, un médecin alcoolique décèle une affection plus grave, la tuberculose. Il tente de soigner le jeune homme qui ne veut rien entendre, et malgré les disputes et les menaces, il se prend d'amitié pour lui. Le chassé-croisé des deux hommes que tout oppose trouvera une issue tragique dans les milieux violents de la pègre japonaise.




LE DUEL SILENCIEUX   (1949)
SHIZUKANARU KETTÔ

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame
1 h 35 min


« Une oeuvre ultra théâtrale où apparaît l'un des grands personnages récurrents du cinéma de Kurosawa: le médecin partagé entre son désir et sa raison. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
A la fin de la guerre, le docteur Fujisaki se fait malencontreusement contaminer par un soldat malade de la syphilis sur le champ de bataille. Un des premiers films ou Kurosawa utilise son acteur fetiche, Toshiro Mifune.




CHIEN ENRAGÉ   (1949)
NORA INU

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : policier, drame
2 h 00 min


« Un polar nerveux aux accents néo réalistes inspiré de George Simenon. Quelques séquences grandioses en termes de rythme et de montage. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Dans le Japon d'après-guerre, un policier se fait subtiliser son arme. Son supérieur refuse sa démission et l'envoie à la poursuite du malfaiteur. Il mène son enquête dans les bas-fonds de Tokyo, où il côtoie la misère d'une population qui survit difficilement à la défaite de son pays.




SCANDALE   (1950)
SHÛBUN

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame
1 h 44 min


« Mélodrame et critique de la presse à scandale, un film mineur sans doute inspiré par Capra. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Une chanteuse et un jeune peintre sont photographies par les reporters d'un journal a scandale alors qu'ils conversaient tranquillement sur le balcon d'un hotel. Aussitot les deux jeunes gens font la couverture du journal. Le jeune peintre impulsif debarque a la redaction et expedie l'editeur au tapis. Un proces retentissant s'engage ou helas tout semble joue d'avance, le redacteur ayant soudoye l'avocat du jeune peintre.




RASHÔMON   (1952)

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame, policier
1 h 28 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Nicolas KUNC)

« Pirandello influença cette adaptation dont Kurosawa sut faire un genre en soi. Un film parfait, quasi mystique, qui échappe à la glose. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Kyoto, au XIe siècle. Sous le portique d'un vieux temple en ruines, Rashômon, trois hommes s'abritent de la pluie. Les guerres et les famines font rage. Pourtant un jeune moine et un vieux bûcheron sont plus terrifiés encore par le procès auquel ils viennent d'assister. Ils sont si troublés qu'ils vont obliger le troisième voyageur à écouter le récit de ce procès : celui d'un célèbre bandit accusé d'avoir violé une jeune femme et tué son mari, un samouraï. Le drame a eu lieu dans la forêt à l'orée de laquelle est situé le portique de Rashômon. L'histoire est simple : Qui a tué le mari ? Le bandit Tajomaru, la femme, un bûcheron qui passait ou le mari lui-même qui se serait suicidé ? Autant d'hypothèses vraisemblables. Mais les dépositions des témoins devant le tribunal apportent à chaque fois une version différente du drame, et la vérité ne percera qu'après de nouvelles révélations surprenantes...




L'IDIOT   (1951)
HAKUCHI

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame
2 h 45 min


« Superbe adaptation de l'écrivain préféré du cinéaste dont il considérait la capacité empathique comme surhumaine. Un film plus figé de sa filmographie, car respectueux malgré quelques audaces sur les contrastes entre neige et cité. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Dans le Japon d’après-guerre, recouvert par les neiges, un simple d'esprit est plonge dans un univers de passions destructrices. Une adaptation du roman de Dostoïevski par l'auteur de "Kagemusha".




VIVRE   (1952)
IKIRU

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame
2 h 23 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)

« Film préféré de son auteur, Vivre lorgne vers le néo réalisme et contient de manière évidente et limpide le grand sujet de son auteur: la refonte d'une société malade par une croyance absolue dans l'individu. Un film beau à pleurer. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Atteint d'un cancer, Watanabe, chef de service du génie civil, décide de réaliser le projet qu'il avait tout d'abord repoussé, celui d'assainir un terrain vague du quartier de Hureocho pour que les enfants puissent jouer dans un véritable jardin.




LES SEPT SAMOURAÏS   (1955)
SHICHININ NO SAMURAI

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : action, aventure, drame
3 h 27 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Nicolas KUNC)

« Une des pépites du cinéma mondial. Plus de trois heures, entre réflexion et spectacle, où le cinéaste tisse des ponts entre les cultures, révèles l'ambiguïté de chaque être et invente les scènes de bataille telluriques les plus incroyables de l'histoire. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Au Moyen-Age, la tranquillité d'un petit village japonais est troublée par les attaques répétées d'une bande de pillards. Sept samouraïs sans maître acceptent de défendre les paysans impuissants.




VIVRE DANS LA PEUR   (1955)
IKIMONO NO KIROKU

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame
1 h 43 min


« Très curieux film paranoïaque sur la bombe d'une efficacité graphique indéniable. Un film violent et radical, un peu à part dans l'oeuvre humaniste de son auteur. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Tokyo, 1955. Kiichi Nakajima est un industriel proche de la retraite qui n'a qu'une idée en tête : s'exiler le plus vite possible. Ce chef de famille souhaite en effet se protéger et protéger les siens d'une menace qu'il juge très sérieuse et imminente : la menace nucléaire. Persuadé que le Brésil est suffisamment éloigné des radiations en cas d'attaque, il décide d'y acheter des terres et souhaite réunir l'argent nécessaire en vendant tous ses biens, y compris son usine. Ses enfants et sa belle famille, perplexes, refusent de le suivre et lui intentent un procès pour bloquer sa fortune et ainsi contrecarrer ses projets. A bout d'arguments, épuisé et violent, l'industriel met alors le feu à sa propre fabrique de charbon. Ce geste désespéré est interprété comme de la folie, le vieil homme est immédiatement interné...




LE CHÂTEAU DE L'ARAIGNÉE   (1957)
KUMONOSU-JÔ

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : historique, drame
1 h 50 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Nicolas KUNC)

« Adaptation froide, âpre, funèbre, morbide de Macbeth. Le Nô au service de Shakespeare. Un film absolument fascinant. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Dans le Japon du XVIème siècle, deux généraux, Taketoki Washizu et Yoshiaki Miki, sont perdus dans les brumes et la forêt au retour d'une bataille victorieuse. Ils rencontrent une sorcière qui leur prédit que Washizu deviendra commandant du fort septentrional et succédera à son seigneur Kuniharu Tsuzuki. Cependant, ce sera Yoshiteru, le fils de son ami Miki, qui régnera. Sous l'influence de sa femme Asaji, Washizu assassine le seigneur Tsuzuki, puis envoie ses hommes tuer Miki, mais son fils échappe à la mort.




LES BAS-FONDS   (1957)
DONZOKO

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame
2 h 01 min


« La plus belle des adaptations de Gorki, bien au-dessus de celle de Renoir. Kurosawa plonge dans l'enfer à la recherche d'une flamme dans l'homme. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Dans les bas-fonds d'Edo, vol, prostitution, alcoolisme, meurtres et suicides sont le lot quotidien d'un petit peuple miserable.




LA FORTERESSE CACHÉE   (1958)
KAKUSHI-TORIDE NO SAN-AKUNIN

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : action, aventure, drame
2 h 19 min

img_note (Nicolas KUNC)

« Divertissement réjouissant, drôle et enlevé qui inspira, on le sait désormais, la trame de la Guerre des Etoiles. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Un groupe formé d'un général, de deux paysans et d'une princesse qui détient le trésor du clan va tenter de rejoindre un territoire ami à travers les affres de la guerre civile du XVIème siècle japonais.




LES SALAUDS DORMENT EN PAIX   (1960)
WARUI YATSU HODO YOKU NEMURU

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame, thriller
2 h 31 min


« Lourd pensum contre la corruption généralisée de la société. Entre polar et mélo, Kurosawa échoue à force de vouloir faire passer la morale par dessus le spectacle. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
L'homme d'affaires Iwabuchi est sur le point de marier sa fille à son secrétaire. Alors que la cérémonie est toute proche, il se retrouve mêlé à une sombre affaire de pots de vins au sein même de sa société. Miura, l'un des membres de la firme, est accusé par la police et se suicide. Quant à Wada, également pointé du doigt par les forces de l'ordre, il a été kidnappé par Nishi, le gendre d'Iwabuchi, qui demande la vérité sur le suicide de son père...




YOJIMBO   (1961)
YÔJINBÔ

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : action, aventure
1 h 50 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Nicolas KUNC)

« Splendide divertissement dont chaque séquence semble un monument. Le plus grand succès public de son auteur. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Au milieu du XIXe siecle le samourai Sanjuro loue ses services a une des bandes qui regnent sur un village au detriment des villageois. Voyant qu'on veut se debarrasser de lui apres qu'il eutaccompli la salle besogne, Sanjuro va decimer les deux bandes qui se dechirent le village.




SANJURO   (1962)
TSUBAKI SANJÛRÔ

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : action, drame, thriller
1 h 36 min

img_note (Nicolas KUNC)

« Le Garde Du Corps devient une parodie jubilatoire. Kurosawa sut aussi offrir de la joie pure, sans jamais prendre de haut ses spectateurs. En ce sens, il préfigure autant Leone que De Palma ou Tarantino. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Le samouraï rônin Sanjuro Tsubaki prend sous son aile une bande de jeunes guerriers inexpérimentés et les aide à déjouer un complot contre le chambellan. Jouant de ruse avec les conspirateurs, Sanjuro se révélera un tacticien hors pair, avant de se confronter avec le redoutable Muroto, bras droit du chef des comploteurs.




ENTRE LE CIEL ET L'ENFER   (1963)
TENGOKU TO JIGOKU

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : policier, drame, thriller
2 h 23 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)

« Polar fleuve sec et nerveux où Kurosawa s'en prend au capitalisme financier et à la cupidité universelle. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
A Yokohama, un malfaiteur kidnappe un enfant, qu'il prend pour le fils d'un industriel japonais. Il s'agit en fait du fils de son chauffeur. Le commissaire Tokura est chargé de l'affaire.




BARBEROUSSE   (1965)
AKAHIGE

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame
3 h 05 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)

« Tout l'humanisme de Kurosawa dans une oeuvre fleuve, d'une ambition folle. Un chef d'oeuvre émouvant et génial de bout en bout. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Début 19ème siècle. De retour à Edo après trois ans d'études à Nagasaki, le jeune docteur Noboru Yasumoto est décidé à y faire une brillante carrière. Il rêve d'une nomination dans l'hôpital du Shogunat. Sa connaissance de la médecine occidentale et ses origines le destinent aux plus hautes sphères médicales. Mais sa première affectation l'envoie dans un quartier très pauvre de Tokyo, à la clinique de l'intransigeant Dr Niide dit "Barberousse". Egoïste et arriviste, le docteur est mécontent d'être aux ordres d'un médecin dans un endroit qui ne correspond pas à son diplôme et à son ambition. Mais peu à peu, Yasumoto surmonte son amère déception et s'attache aux malades et à son étrange patron. Barberousse est un médecin atypique au coeur pur entièrement dévoué à la cause des plus pauvres. En fréquentant les laissés pour compte de la société, Noboru s'humanise...




DODESKADEN   (1970)
DODESUKADEN

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame
2 h 00 min


« Kurosawa sur les terres de Fellinni. Ou Les Bas Fonds qui assument l'artifcialité du rêve. Entre misère et onirisme, une oeuvre personnelle déchirante. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Rokuchan est un jeune garçon qui vit dans un bidonville. Pour s'évader d'un quotidien sinistre, il s'imagine être aux commandes d'un tramway et sillonne le dédale des bas-fonds, où il va faire d'étranges rencontres. Akira Kurosawa entrecroise ici les destins des déclassés, alcooliques et autres rêveurs solitaires dans un style résolument expérimental.




DERSOU OUZALA   (1976)
DERSU UZALA

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : aventure, drame
2 h 25 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)

« Ode à la vie produite par l'URSS et qui remporta un Oscar américain. Le film de la détente, de la réconciliation. Une oeuvre tellurique, visuellement folle. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
En 1902, Vladimir Arseniev, geographe, engage Dersou pour le guider dans la region de l'Oussouri. Dersou est un grand chasseur. Sa vie dans la foret lui impose amour et respect pour la nature, une passion qu'il communique a Vladimir.




KAGEMUSHA, L'OMBRE DU GUERRIER   (1980)
KAGEMUSHA

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : historique, drame
2 h 59 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Nicolas KUNC)

« Coppola a produit cette fresque aussi grandiose qu'indigeste, visuellement inspirée mais dont les conventions théâtrales nippones restent difficiles à déchiffrer. Un film bouillonnant et brouillon dont la séquence d'ouverture reste une des pépites du ciné »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
En 1573, le Japon est le théâtre de guerres incessantes entre clans rivaux. Le plus puissant de ces clans est commandé par Shingen Takeda. Au cours du siège du château de Noda, Takeda est blessé à mort par un tireur embusqué. Pour éviter que son clan perde de sa cohésion dans des luttes intestines, Shingen demande que sa mort reste cachée pendant trois ans. Un ancien voleur, épargné pour sa ressemblance avec le seigneur de la guerre, fait alors office de doublure avec la complicité des généraux, afin de duper leurs nombreux ennemis à l'affût.




RAN   (1985)

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : action, drame, historique
2 h 42 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Nicolas KUNC)

« Ran approfondit les efforts de Kagemusha et les porte à un rare niveau de splendeur, entre Shakespeare et Nô. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Dans le Japon du XVIe siècle, le seigneur Hidetora Ichimonji décide de se retirer et de partager son domaine entre ses trois fils, Taro, Jiro et Saburo. Mais la répartition de cet héritage va déchirer la famille.




RÊVES   (1990)
DREAMS

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : fantastique, drame
1 h 57 min

img_note (Nicolas KUNC)

« Les rêves du cinéaste produit par Spielberg. Inégal forcément mais Kurosawa sait traduire à chaque fois une idée en quelques plans et rendre compte de l'inquiétante étrangeté de ses songes. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Akira Kurosawa dit de ce film compose de huit reves: "Soleil sous la pluie", "le Verger aux pechers", "la Tempete de neige", "le Tunnel", "les Corbeaux", "le Mont Fuji en rouge", "les Demons gemissants", "le Village des moulins a eau": "Quand il reve, l'homme est un genie. Il est audacieux et intrepide comme un genie. Voila ce a quoi je me suis attache au moment de filmer ces huit reves. Pour faire un film de ce scenario, il etait indispensable de s'exprimer avec audace et sans peur... comme dans un reve."




RHAPSODIE EN AOÛT   (1991)
HACHI-GATSU NO KYÔSHIKYOKU

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame
1 h 38 min


« Sur la catastrophe d'Hiroshima et Nagasaki, un film trop gentillet un peu complaisant et ressassant (mais c'est le sujet aussi) mais dont les dernières minutes sauvent l'ensemble. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Chaque annee les petits-enfants de Kane se retrouvent chez elle pres de Nagasaki pour les vacances. Cet ete 1990, Kane recoit une lettre de son frere Suzujiro emigre a Hawai. Tres malade il espere revoir sa soeur avant sa mort. C'est Clark, fils de Suzujiro et d'une Americaine, qui reussit a la convaincre de venir a Hawai. Mais pas avant le 9 aout, date anniversaire de la tragedie de Nagasaki qui causa la mort de son mari.




MADADAYO   (1993)

img_affiche

Long-métrage JAPON

Réalisé par Akira Kurosawa

Genre(s) : drame
2 h 14 min


« Ultime film, ultime chef d'oeuvre. Auto réflexion testamentaire où le cinéaste accepte en image la mort et démontre que l'enfance est une autre forme de sagesse, à mille lieux du monde de la surface. Un film solaire et méditatif. Sublime. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
"Ma dada yo" signifie en japonais "pas encore". Ce film decrit les relations du professeur Hyakken Uchida, celebre ecrivain, avec ses anciens eleves qui a la fin de sa vie organiserent chaque annee une fete pour son anniversaire qu'ils nommaient "Maada-Kai", qui veut dire "Etes-vous pret".




Vos commentaires (0) - Rédiger 3 en attente



img_K
img_pd