img_pg




img_affiche kaboom img_RSS

Lecteur non fonctionnel



Télécharger au format mp3


Le 09/02/2013 -

Il fallait voir la tête de Nicolas quand a été prise la décision de consacrer une émission à Maurice Pialat. La bouche grande ouverte –on aurait pu s’en servir comme panier de basket – les yeux révulsés, on l’aurait dit en état de catatonie ou sortant de la figuration d’un épisode de « Walking Dead ». Mais il fallait surtout l’entendre vociférer, l’écume de haine aux lèvres. Vincent se fit traiter de tout un tas de noms de drôles d’oiseaux pour avoir autorisé pareille infamie. Quant à moi, il ne prit même pas la peine de m’insulter, maugréant dans sa barbe de six jours : « Tu me le payeras. ».(1)

Quelques jours après l’enregistrement de cette émission qu’il avait présenté avec une énergie certaine, le même Nicolas œuvra une nuit entière à fabriquer la superbe – parmi les plus belles à mon sens - couverture de ce spécial Kaboom Klassic. Il nous envoya un message en précisant que la chose s’était avérée difficile car, je cite « les photos sont pas non plus folles ! » Ce qui reviendrait à dire que, sous prétexte de naturalisme sauvage, de réalisme parfois social, d’attrait pour la rugosité du quotidien, Maurice Pialat n’était pas un grand iconographe ou inventeur d’images. Comme si chez Pialat, tout se jouait exclusivement dans les frottements entre les personnages ou dans le désir de retrouver la matière brute du réel. Peintre oui mais plus intéressé par la pâte même du coup de pinceau, par la glaise jetée frénétiquement sur le cadre que par la composition elle-même. Ce cliché a la vie dure avec Pialat au point que pour certains, il serait devenu le symbole d’un certain cinéma français, celui auquel on reproche de se replier sur lui-même, de refuser de voir ou de comprendre le cinéma comme un art des images et de la subjugation. Et pourtant, entre Pialat et ses suiveurs, que d’écart ! Il ne suffit pas de singer un quelconque réel, de le réduire à des rapports de force ou de savoir « manier la merde » pour retrouver la magie de ces quelques films éternels et bouleversants, capables d’émouvoir n’importe quel fan exclusif de free fighting.

En recevant ce message dans le métro, je me mis à taper frénétiquement une réponse à Nicolas, comme scandalisé de lire de pareilles choses. Je lui demandais de jeter un coup d’œil, un vrai, à ce cinéma. De voir la composition de certaines scènes fordiennes de LA MAISON DES BOIS comme lorsque les enfants dansent auprès de fantassins faisant leur lessive dans la rivière. De voir la scène de funérailles de LA GUEULE OUVERTE et la manière dont la caméra, lentement, accompagne en un long plan séquence le cortège. De contempler Marlène Jobert s’ébattant dans la mer azur à la fin de NOUS NE VIEILLIRONS PAS ENSEMBLE comme un visage perdu apparaissant dans les cieux. Mais surtout de jouir des cadres à la lumière bleutée, aux confins du mystique et du sacré dans SOUS LE SOLEIL DE SATAN. Et enfin de se rendre à l’ultime évidence en admirant les compositions des scènes de liesse de VAN GOGH, des orgies au bord de l’eau filmées dans des teintes solaires, quasi surréelles et auxquelles le récent Blu ray rend grâce. Mais je n’envoyais pas le message, préférant répondre à Nicolas par l’entremise de cet édito qui je l’espère lui redonnera envie de voir d’autres films du plus grand des cinéastes français ou, tout du moins, de réécouter cette émission.


Frédéric Mercier



_____________________________
1- Avec ma famille, nous avons dû émigrer. Nous vivons depuis dans la crainte de le voir un jour débarquer chez nous avec un pic à glace ou alors de devoir enregistrer une émission sur le manga porno.


Programme :
. Maurice Pialat (Rétrospective)

Films proposés :
. L'ENFANCE NUE de Maurice Pialat
. LA MAISON DES BOIS de Maurice Pialat
. NOUS NE VIEILLIRONS PAS ENSEMBLE de Maurice Pialat
. LA GUEULE OUVERTE de Maurice Pialat
. PASSE TON BAC D'ABORD de Maurice Pialat
. LOULOU de Maurice Pialat
. À NOS AMOURS de Maurice Pialat
. POLICE de Maurice Pialat
. SOUS LE SOLEIL DE SATAN de Maurice Pialat
. VAN GOGH de Maurice Pialat
. LE GARÇU de Maurice Pialat

Invité :
-

Durée :
01H17

Informations complémentaires et supports

MAURICE PIALAT


img_affiche

Maurice PIALAT (FRANCE)

Dix ans après sa mort, le cinéma français vit quelque peu dans l’ombre de Maurice Pialat. Retour sur son œuvre alors que la Cinémathèque française lui consacre une exposition et que la plupart de ses films ressortent en blu-ray chez Gaumont vidéo.



L'ENFANCE NUE   (1969)

img_affiche

Long-métrage FRANCE

Réalisé par Maurice Pialat

Genre(s) : drame
1 h 23 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Après plusieurs tentatives auprès de familles d'accueil, un gamin de l'Assistance publique trouve compréhension et réconfort auprès d'un vieux couple. Malheureusement il provoque un accident de la circulation. Il est envoyé dans un centre de redressement...




LA MAISON DES BOIS   (1971)

img_affiche

Long-métrage FRANCE

Réalisé par Maurice Pialat

Genre(s) : drame
5 h 00 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Pendant la Première Guerre Mondiale, un garde-chasse et sa famille recueillent trois enfants parisiens dont les pères sont au front.




NOUS NE VIEILLIRONS PAS ENSEMBLE   (1972)

img_affiche

Long-métrage FRANCE

Réalisé par Maurice Pialat

Genre(s) : drame
1 h 30 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Un homme ne peut se résoudre à divorcer ni à quitter définitivement sa maîtresse.




LA GUEULE OUVERTE   (1974)

img_affiche

Long-métrage FRANCE

Réalisé par Maurice Pialat

Genre(s) : drame
1 h 22 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
La lente agonie d'une femme atteinte d'un cancer, assistée de son mari et de son fils.




PASSE TON BAC D'ABORD   (1978)

img_affiche

Long-métrage FRANCE

Réalisé par Maurice Pialat

Genre(s) : comédie dramatique
1 h 26 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
A Lens, un groupe d'adolescents prepare le baccalaureat sans entrain.




LOULOU   (1980)

img_affiche

Long-métrage FRANCE

Réalisé par Maurice Pialat
Avec Humbert Balsan, Gérard Depardieu, Isabelle Huppert, Guy Marchand...

Genre(s) : drame
1 h 50 min


« L'essence même du cinéma naturaliste de Pialat. Deux acteurs s'y montrent au sommet de leur art : Isabelle Huppert et Gérard Depardieu. »

img_note (Vincent QUÉNAULT)

« Une brillante définition du naturalisme. La question est plus de savoir si c'est votre conception du cinéma. »

img_note (Nicolas KUNC)

« Chef d'oeuvre viscéral et douloureux. Un des plus beaux films du monde. »

img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Comment Nelly, jeune femme aisee et mariee a un presque quadragenaire, tombe amoureuse du loubard Loulou...




À NOS AMOURS   (1983)

img_affiche

Long-métrage FRANCE

Réalisé par Maurice Pialat

Genre(s) : drame
1 h 35 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
A quinze ans, Suzanne decouvre avec lucidide et une certaine amertume que ce qu'elle aime faire avec les hommes, c'est l'amour et rien d'autre. Le reste ne serait-il qu'ennui ou illusion ?




POLICE   (1985)

img_affiche

Long-métrage FRANCE

Réalisé par Maurice Pialat

Genre(s) : policier, drame
1 h 53 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Un "flic" doux, mais quand il s'énerve, dur, une fille qui ment tout le temps mais qui l'impressionne, un tueur et un voyou malades, un assassin de vieilles dames, une petite vieille qui connaît la combinaison du coffre, et pour couronner le tout, une affaire de drogue.




SOUS LE SOLEIL DE SATAN   (1987)

img_affiche

Long-métrage FRANCE

Réalisé par Maurice Pialat

Genre(s) : drame
1 h 43 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
La jeune Mouchette, 16 ans, tue son amant. Tout le monde pense que le défunt s'est suicidé. Mais l'adolescente ressent le besoin de confier son crime à l'abbé Donissan, le vicaire du village. Une relation étrange, malsaine et fallacieuse se noue entre eux.




VAN GOGH   (1991)

img_affiche

Long-métrage FRANCE

Réalisé par Maurice Pialat

Genre(s) : drame, biopic
2 h 38 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Les derniers jours du peintre Van Gogh venu se faire soigner chez le docteur Gachet à Auvers-sur-Oise. Terribles derniers jours partagés entre une création intensive, des amours malheureuses et surtout le désespoir.




LE GARÇU   (1995)

img_affiche

Long-métrage FRANCE

Réalisé par Maurice Pialat

Genre(s) : drame
1 h 42 min

img_note (Vincent QUÉNAULT)
img_note (Frédéric MERCIER)

Aller plus loin
•   Fiche allociné
Synopsis :
Gerard voit grandir Antoine, son petit garcon. Il a le sentiment de n'avoir jamais aime autant et de n'avoir jamais ete autant aime.




Vos commentaires (0) - Rédiger 27 en attente



img_K
img_pd