img_pg




img_affiche kaboom img_RSS

Lecteur non fonctionnel



Télécharger au format mp3


Cette émission a été enregistrée avant les drames des 7, 8 et 9 janvier 2015. L’équipe de Kaboom L’émission s’associe collectivement au combat pour la liberté d'expression.



____________

Oui nous nous y associons. La bonne blague. Le comble de l’hypocrisie, oui ! Vincent pleure toutes les larmes de crocodiles de son corps comme s’il était en train de regarder LA MÉLODIE DU BONHEUR. Nicolas fait sa moue des mauvais jours dans son tee-shirt ornementé d’un vieux dessin de Cabu réalisé à l’époque de Récré A2, son émission fétiche dont il a encore toutes les VHS. Les voilà, s’offusquant debout pour le droit à dessiner, sculpter, photographier, filmer, écrire et surtout dire ce que l’on veut. Dire, donc. Comme ici à Kaboom où on tente de le faire depuis des années. La belle tartufferie que voilà ! Je vous parlerai un jour de ces éditos sanglants à leurs sujets que Vincent et Nicolas ont brûlés. Je vous raconterai sous quelle protection policière je vis depuis.

Voyez le Kaboom d’Or de cette magnifique année 2014 (Non, Vincent, 2014 n’est pas comme tu le dis « une année de transition ». Elle a été magnifique, parfois même très puissante avec des moments de sidération). Hier Erwan Desbois, pauvre Erwan lui qui avait espéré des vrais débats sans trucages ni montages ni baillonnages (le terme existe bien à la page « fantasmes » du site Doctissimo), me disait que le film choisi ne faisait pas partie de son top 20. Mais Nicolas et Vincent avaient déjà élu depuis fort longtemps leur héros. Avec ou sans Erwan, il aurait de toute façon gagné ! Vincent l’avait dit il y a un an, avant même d’avoir vu le film. Mais attention, ne faisons aucun amalgame : Vincent n’est pas prophète, c’est un ayatollah comme le dit si bien Erwan. Ça n’a rien à voir.

Ne vous posez donc aucune question : on sait déjà que l’année prochaine, Malick aura le futur Kaboom d’or. Ce sera son troisième. Nous l’invitons d’ores et déjà à trouver de la place chez lui pour pouvoir l’y ranger. Il n’y a donc rien à faire. Tout est truqué. C’est la sainte providence « kaboomienne ». C’est la même chose chaque année, les mathématiques sont un mystère que seul Nicolas semble pouvoir déchiffrer – avec l’aide de Vincent. On peut crier, s’offusquer, manifester, pleurnicher avec le peuple, les familles des victimes et les chefs d’états, pour la liberté, même aux cotés des démocrates et des pacificateurs, les tyrans n’en restent pas moins toujours des tyrans.

Nous sommes donc Charlie. D’où cet édito potache comme d’habitude. Car à l’instar de l’esprit qui a toujours été celui de Charlie Hebdo, nous préférerons à Kaboom la bonne blague (souvent vaseuse, oui !) à la solennité compassée.


Frédéric Mercier


Programme :
(sélection du 12/01/2015 au 12/01/2015)

-

Rétrospective :
-

Invité :
-

Durée :
00H57


Vos commentaires (0) - Rédiger 1 en attente



img_K
img_pd